Anne Turlais - Démarche Artistique

Gallery in Cabrerets

Mon premier tableau, réalisé à 14 ans pour l’offrir à mon grand père mourant, a été le point de départ de mon parcours créatif : En donnant, il m’a été donné.

Ce tableau a été ma première et unique peinture figurative : le pigeonnier de la ferme de mes parents. Cet acte fondateur m’a fait rencontrer le langage de la couleur avec laquelle j’ai transcris la perspective du sujet. Cela m’est apparu naturel, simple, joyeux et intense.

La première question liée à l’acte de créer que je me suis alors très vite posée a été ce que j’allais peindre. La réponse fût immédiate. Attirée depuis mon plus jeune âge par le non visible et par la place importante qu’il avait déjà dans ma vie, j’allais peindre ce qui ne se voit pas mais qui existe fortement, en nous et autour de nous.

Trois axes depuis, se retrouvent constamment dans les différentes factures et techniques utilisées et déterminent ma ligne créative : la Lumière, l'Espace, l'Ouverture.

Une particularité de mon parcours est que je n’ai été que très tardivement au contact d’autres expressions artistiques, ayant pendant longtemps vécu isolée dans un milieu hors culture mais entourée par la Nature, qui fut et demeure ma source, mon grand Maître.

Ma seule émotion artistique au cours de cette période initiale fût celle ressentie lorsque j’ai découvert Turner, à l’âge de 17 ans, au cours d’un bref séjour à Londres.

J’ai ainsi mené pendant 14 ans mes recherches picturales, de matière et de sens, sans aucune influence directe.

Après ma première exposition personnelle à 28 ans, « Il faut laisser le temps au temps » à Figeac, et ma première vente de tableau lors d’une exposition organisée à l’église de Saint-Cirq Lapopie, j’ai décidé d’apprendre un métier : Imprimeur Taille Doucier.

C’est dans l’atelier de Tanguy Garric, où j’ai été formée à ce métier très pointu, que j’ai eu l’opportunité d’être en contact avec des expressions diverses et contemporaines d’artistes tels que Ernest Pignon-Ernest, Pincemin, Dawan, Texier, Garouste, Grosborne, Morellet...

C’est aussi au début de ce séjour à Paris, qui ne devait durer qu’une année, que j’ai découvert une partie de l’œuvre de Joseph Sima et ma « filiation » évidente avec ce peintre.

Après avoir installé mes premiers ateliers de gravure et de peinture à Montreuil et à Paris de 1998 à 2001, j’ai poursuivi sans relâche mon parcours de peintre en m’installant, à la naissance de mon fils, dans le Lot, à Saint-Cirq Lapopie, de 2002 à 2017, ainsi que, à compter de 2009, à Cabrerets, au pied d’une grotte ornée de fresques de l’ère préhistorique.

Il me plait de voir une certaine affinité, une résonance également, entre la technique au doigt utilisée par les auteurs de ces fresques, la technique de gravure et celle que j’ai découverte de manière inattendue fin 2014, avec l’iPad que m’a un jour tendu mon fils Joseph.

J’ai été immédiatement conquise par cet outil digital de création avec lequel je retrouvais notamment mes premiers gestes de peintre lorsque je déposais avec les doigts les pigments mélangés d’huile sur les toiles que je marouflais sur bois.

J’ai aussi été fascinée par son potentiel et j’ai très rapidement conçu le projet de réaliser, tout au long de l’année 2016, une peinture par jour, pendant 365 jours, sur tablette digitale et de la diffuser quotidiennement par courriel à environ 500 amateurs, qui, pour mon plus grand contentement, ont très bien accueilli cette nouvelle approche de l’Art.

A travers ce projet, ma vision était d’arriver à terme à offrir une fenêtre de lumière, au moyen d’écrans connectés, dans des lieux où l’art rentre difficilement (établissements hospitaliers, carcéraux...) et où il pourrait pourtant apporter réconfort et bien-être.

C’est ainsi que j’ai créé, fin 2017, la société Artwave, avec l’ambition plus large encore de partager l’art avec le plus grand nombre au moyen de tous les écrans connectés présents aujourd’hui dans notre environnement et dont l’usage est encore essentiellement limité à la diffusion de chaînes d’information ou de spots publicitaires.

La mission d’Artwave est de parvenir ainsi à toucher et à sensibiliser un public qui ne pense pas ou, souvent, n’ose simplement pas, pousser la porte d’une galerie.

L’entrée de l’outil digital dans mon mode de création est pour moi une source de recherches permanentes que je mène tout en continuant les huiles sur toile et gravures avec toujours autant de bonheur, chaque pratique et chaque outil enrichissant les autres.

29 commentaires

  • Eretron Aktiv – reveillez l’homme en vous – https://fr9.eretronaktive.com/?utm_source=39431

    Helenahic
  • Eretron Aktiv – reveillez l’homme en vous – https://fr9.eretronaktive.com/?utm_source=39431

    Aimeehic
  • Eretron Aktiv – reveillez l’homme en vous – https://fr9.eretronaktive.com/?utm_source=39431

    Chantalhic
  • Xsmall teen pussy – http://clickfrm.com/zDvq

    DebbieSkymn
  • You want to know:
    What is Admitad?
    It is a network that helps both publishers and advertisers to establish mutually beneficial cooperation. We will provide you with a wide range of ad creatives, statistics, technical support, various additional services and will make everything so that you have a decent income.

    You will surely ask:
    «Why Admitad is so good?»

    Quick payments
    Withdraw money via WebMoney within 5 minutes or withdraw your earnings via bank or PayPal.
    Honest cooperation
    We do not charge fees for withdrawals, but instead share secrets how to earn more money.
    Bonus program
    More than a hundred exclusive programs to Admitad publishers. The hardest-working affiliates receive bonuses and higher rates from advertisers.
    The best tools
    We provide widgets, ReTag container, product feeds, promo codes and other tools and technologies to increase your conversion rate and get maximum feedback from your audience.
    .

    JerryInere

Laisser un commentaire

Nom .
.
Message .